Super Lovers

Super Lovers


Après avoir reçu un message mensonger lui apprenant que sa mère est à l’article de la mort, Haru kaidô qui a fait le voyage pour rien, se retrouve coincé au Canada. Là, il rencontre un petit garçon nommé Ren qu’on lui présente comme étant son « petit frère ».

Haru tente de s’occuper de cet enfant aux origines mystérieuses devenu sauvage et insociable à la suite d’un traumatisme. Alors que l’enfant s’habitue peu à peu à lui, Haru est obligé de repartir seul. Ils ne se reverront que cinq ans plus tard. Haru parviendra-t-il alors à civiliser Ren avec comme seule arme, l’amour...

Un aîné malchanceux, de beaux jumeaux et un ombrageux enfant adopté... C’est l’histoire de quatre «frères» peu ordinaires.

Lire un extrait

Fiche série

Auteur : ABE Miyuki
Nombre de tomes : VF : 9 | VO : 9 (en cours)
Editeurs :
  • VF : Taifu
  • VO : Kadokawa Shoten
Prépublication : Ciel Tres Tres

Genre

  • Romance
  • Homosexuel

Edition France

Avis

Super Lovers 8

Voici une très bonne surprise ! J’ai dévoré les huit tomes. C’est l’animé diffusé actuellement sur Crunchyroll qui m’a donné envie de découvrir le manga. L’animé est bien fidèle à la version manga.

Les personnages sont attachants et l’histoire est beaucoup plus profonde et complexe qu’elle ne le paraît. Chacun a ses propres traumatismes du passé que ce soit Haru ou Ren. J’aime beaucoup les voir se rapprocher, puis s’éloigner, puis se retrouver... L’histoire prend son temps, ce que j’apprécie et la relation entre Haru et Ren évolue peu à peu, lentement à leur rythme.

Ren a un sacré caractère et j’adore le voir découvrir le Japon (et le riz !), lui qui a vécu dans les grands espaces du Canada. Quant à Haru, il fait son maximum pour ses trois frères. Puisqu'il est très beau, il travaille comme host, et il a beaucoup de succès auprès des femmes. A partir du tome 2, les quatre frères commencent à vivre ensemble, en famille, et Haru a pour projet d’ouvrir un café. Dans le tome 3, Ren se renferme sur lui-même mais il découvre peu à peu la puberté, la sexualité. Etant donné qu’il a grandi à l’écart de tout quand il était au Canada, il ne sait rien de ces choses...

L’humour est toujours présent au fil des tomes même s'il y a un peu plus de tensions dans le tome 4 avec l'arrivée de la mère de Haru...

De nouveaux personnages apparaissent au fil des tomes comme Haruko, la mère de Haru, Natsu son cousin ou Akira, un petit génie qui martyrise Ren au lycée...

Les graphismes sont vraiment plaisants et soignés.

Ce qui peut gêner au début de l'histoire, c’est l’âge des deux personnages principaux car Ren est beaucoup plus jeune que son frère aîné (aucun lien de sang, car Ren a été adopté) et graphiquement Ren ressemble à un enfant même lorsqu’il est adolescent... 

En tout cas, c’est vraiment une lecture 100% addicte et toujours très soft. L’attente va être interminable jusqu’à la parution du tome 9 !

Rédigé par Sylvie.

Trailer de l'animé