Les caprices du Jaguar

Les caprices du jaguar 1


Après trois mois d’absence, Shiina retourne auprès d’Arata, rédacteur d’un magazine de musique. Guitariste de génie, Shiina a pourtant quitté la scène musicale japonaise. Très indépendant, il enchaîne les va-et-vient au Japon, laissant à chaque fois Arata, son amant de longue date, derrière lui. Bien que quelque peu lassé de ses caprices de star, Arata ne peut résister aux charmes de son bien-aimé et finit dans ses bras à chaque fois qu’ils se retrouvent...

Fiche série

Auteur : Unohana
Nombre de tomes : VF : 2 | VO : 2
Editeurs :

  • VF : Boy's Love - IDP
  • VO : Julian

Prépublication :  Arca Comics

Genre

  • Romance
  • Tranche-de-Vie
  • Musique
  • Homosexuel

Edition France

Avis

caprice du jaguar 2

Une bonne surprise avec la nouvelle série de Unohana (The Dog and Waning Moon ; On entend son cri, Sans que l’on voie ses larmes, Corbeau sous la pluie ; Ginza Neon Paradise). J’aime beaucoup ce duo de mangaka. Cette fois, nous plongeons dans un univers musical.

Arata est rédacteur dans un magazine de musique. Un jour, il a la surprise de voir débarquer son ami et amant, Shiina, un guitariste de légende qui a quitté la scène il y a 3 ans en laissant en plan son groupe Peg. Depuis, il voyage à l’étranger, il aide de temps en temps des groupes. Il revient au Japon quand il est en manque d’Arata et à chaque fois, celui-ci l’accueille à bras ouverts en acceptant tous les caprices de son ami. Jinza, l’ancien chanteur du groupe Peg, est devenu producteur. Il demande à Arata s’il peut convaincre Shiina de participer en tant que guitariste à une chanson d’un nouveau groupe, Orbita. D’abord assez réticent, Shiina décide finalement d’accepter après avoir entendu une démo. Est-ce que cela lui permettra de revenir sur le devant de la scène ? C’est à lui de décider mais les trois autres membres du groupe Peg n’attendent que cela. Ils se déplacent d’ailleurs spécialement pour revoir et entendre Shiina lors de l’enregistrement du morceau.

Les personnages sont intéressants et nous comprenons au fil de la lecture l’importance de leur lien. La deuxième moitié du tome nous plonge dans le passé. Arata et Shiina se connaissent depuis longtemps, ils vivaient dans le même village. Arata s’est toujours intéressé à la musique et il a travaillé dur pour pouvoir s’acheter une Fender Jaguar, la même guitare que son idole Kurt Cobain. Il peut discuter de sa passion avec le père de Shiina, qui s’occupe d’un temple et qui apprécie la musique. En jouant de sa guitare, Arata provoque un choc chez son ami. Shiina est tellement emballé par cet instrument qu’il demande à Arata de lui apprendre à en jouer. Peu à peu, Arata réalise que Shiina est très doué, il a un don pour la musique, il apprend très rapidement alors que lui, il a dû s’entraîner dur pour jouer. Shiina est de plus en plus attiré par son ami, mais au fil du temps Arata prend ses distances sous prétexte qu’il doit étudier mais en réalité il devient jaloux du talent de Shiina...

Les relations entre les personnages sont bien présentées. Au début du tome, c’est assez classique mais lorsque nous découvrons la raison qui a poussé Shiina à arrêter, ainsi que la volonté des membres du groupe Peg de remonter sur scène avec lui, nous ne pouvons qu’espérer que leur rêve se réalise. Shiina peut devenir un guitariste de légende, il faut absolument le pousser pour qu’il revienne dans le milieu. Son groupe et ses fans l’attendent. Le fait de découvrir le passé commun des deux personnages principaux est important car il nous permet de comprendre comment tout à commencé au niveau musical mais aussi comment la relation entre les deux amis a évoluée.

Le tome 2 nous plonge dans le passé de Shiina et d'Arata jusqu'à la création du groupe Peg.

L’humour est bien présent notamment avec Jinza et les membres du groupe Peg qui ont chacun de la personnalité (mention spécial pour Shizuka et ses T-shirts originaux...).

Graphiquement, nous reconnaissons immédiatement le style de Unohana que nous retrouvons également dans leurs autres titres. Le regard et le sourire des personnages sont particulièrement reconnaissables. Les scènes où les personnages ont leurs guitares en main sont vraiment belles.

C’est pour public averti car il y a plusieurs scènes érotiques.

L’édition est de qualité avec une page en couleur en début de tome.

Je suis donc conquise par cette série.

Rédigé par Sylvie / Fiche réalisée grâce au service presse de Boy's Love IDP / Mis en ligne le 2 août 2019.