How to Keep a Lonely Dog

How to Keep a Lonely Dog


Shirose, élève d’une université prestigieuse, a aussi une autre facette. Il est en vérité "Yûto", un sadique célèbre dans le milieu des bars gays. Alors que tout le monde est à son service aujourd’hui, il fut néanmoins victime de brimades au collège. Un jour, il rencontre dans son bar préféré un de ses anciens camarades. Son nom est "Yûto Maki"... Que va faire Shirose face à cet homme qui a tant compté pour lui à l’époque, mais qui est également à l’origine de son plus grand traumatisme...?

Fiche série

Auteur : HINO Garasu
Nombre de tomes : VF : 1 | VO : 1
Editeurs :

  • VF : Boy's Love - IDP
  • VO : Kaiôsha

Prépublication :  Gush

Genre

  • Romance
  • Tranche-de-vie
  • Homosexuel

Edition France

Avis

How to Keep a Lonely Dog

Une lecture sympathique avec ce one-shot, pourtant j’étais assez sceptique avec le résumé mais finalement l’histoire est touchante.

Nous découvrons Shirose, un étudiant sérieux, qui devient la nuit "Yûto", un sadique fréquentant les bars gays. Or s’il est devenu ce qu’il est aujourd’hui, c’est parce qu’il a été traumatisé au collège et son seul soutien à cette époque était son senpai "Yûto Maki". Un soir, ils se retrouvent par hasard dans un bar et les souvenirs reviennent pour Shirose.

Shirose a un caractère torturé, il a refréné ses sentiments depuis des années et le fait de retrouver celui qu’il aimait le perturbe. De son côté, Yûto n’a pas changé, il est toujours aussi souriant et serviable. Il est très content d’avoir retrouvé son camarade de lycée vu qu’ils s’entendent bien.

Nous ressentons bien les émotions des personnages, notamment ceux de Shirose qui se sent complètement perdu mais ces retrouvailles lui permettront de pouvoir avancer et une nouvelle vie semble s’ouvrir à lui. Ce serait intéressant d’avoir une suite à cette histoire.

Les graphismes sont doux et plaisants. La jaquette est magnifique et exprime bien la douceur et la complicité de la relation (compliquée) de Shirose et de Yûto. L'illustration intérieure dégage aussi beaucoup de douceur.

Il y a quelques scènes érotiques mais elles ne sont pas trop explicites.

Rédigé par Sylvie / Fiche réalisée grâce au service presse de Boy's Love IDP. Mis en ligne le 11 novembre 2018.

© by HINO Garasu / Kaiôsha