A beautiful sunny day

A beautiful sunny day


Le métier de Harehito et Ôjirô consiste à récupérer des objets cassés. Si les mains de Harehito peuvent retaper la plupart des choses, il en est certaines qu'il est incapable de réparer... comme le cœur brisé d’Ôjirô. Depuis le jour où Harehito a « ramassé » Ôjirô, les deux hommes ne se sont plus jamais quittés, arpentant les routes à la recherche d’objets à restaurer afin de leur accorder une nouvelle vie. Si les jours se ressemblent, les deux récupérateurs ne sont pas à l’abri de quelques surprises susceptibles de leur rappeler certains souvenirs passés...

Lire un extrait


Fiche série

Auteur : UEDA Aki
Nombre de tomes : VF : 1 | VO : 1
Editeurs :
  • VF : Taifu
  • VO :  Printemps Shuppan
Prépublication : Canna

Genre

  • Romance
  • Tranche de vie

Edition France

Avis

A beautiful sunny day

Voici une belle découverte avec ce one-shot, l'histoire est touchante, poétique et mélancolique.

Harehito est un récupérateur-réparateur. Il récupère toutes sortes d'objets qu'il répare pour leur donner une deuxième vie. Mais il ne parvient pas à réparer le coeur brisé d'Ôjirô, qu'il a "ramassé" quand il était adolescent. Il a secouru le jeune adolescent et celui-ci s'occupe désormais de l'informatique de la société. Ils parcourent ensemble les routes. Malgré les années qui passent, le coeur d'Ôjirô reste brisé et une rencontre va raviver de douleureux souvenirs mais cela permettra aussi à Ôjirô d'avancer...

Les deux personnages sont attachants. Ils ont tous les deux des blessures à panser. Dans les trois premiers chapitres, on découvre surtout la blessure d'Ôjirô qui a le sentiment d'être inutile et à partir du chapitre 4, c'est celle d'Harehito qui se dévoile avec le sentiment d'abandon suite à la perte d'un être cher. 

Certaines scènes sont très touchantes, ils ont tous les deux traversés des épreuves douloureuses. Mais nous voyons aussi que chacun a trouvé ce qui lui manquait grâce à la présence de l'autre. C'est une lecture pleine d'espoir pour l'avenir.

Il y a aussi un message concernant le recyclage des objets et le fait que des personnes se débarrassent des objets qui ne sont pas du tout abîmés (comme par exemple un gros nounours). Il est souvent rappelé que chaque objet a sa propre histoire, et que pour certains objets des personnes devaient y tenir. C'est le premier manga que je lis sur cette thématique.

J’aime beaucoup le style graphique, les traits sont vraiment expressifs et soignés. Le récit est rythmé et les planches sont bien découpées.

La couverture est très jolie, on ressent bien toute la tendresse qui existe entre les deux hommes qui regarde vers l'horizon, vers l'avenir.

Pensez à soulever la jaquette !

Il n'y a qu'une scène érotique vers la fin mais elle n'est pas trop explicite.

En tout cas, je vous invite à découvrir ce one-shot original par sa thématique.

Rédigé par Sylvie | Fiche réalisée grâce au service presse de Taifu. Mis en ligne le 1er septembre 2018.

Kitaru Harekake no Asuyo © Aki Ueda 2016 Originally published in Japan in 2013 by FRANCE SHOIN Inc., Tokyo.

Galerie