Seven Deadly Sins

Seven deadly sins 1


De la magie, des combats... et des cochons !

Il y a dix ans, au royaume de Britannia, un groupe de chevaliers très cruels, les Seven Deadly Sins, s’est rendu coupable d’un crime abominable… Depuis, ils ont disparu et personne ne sait ce qu’ils sont devenus ! La princesse Elizabeth est prête à tout pour retrouver ces légendaires chevaliers. À ses yeux, ils représentent le seul espoir du royaume contre les surpuissants Chevaliers Sacrés qui ont renversé le pouvoir et sèment la terreur ! 

Sa rencontre avec Meliodas, un garçon à la force exceptionnelle, et Hawk, son cochon, marque le début d’une quête riche en rebondissements, où magie et combats sont au rendez-vous !


Lire un extrait

Fiche série

Auteur : Suzuki Nakaba
Nombre de tomes : VF : 21 | VO : 25 (en cours)
Editeurs :

  • VF : Pika
  • VO : Kôdansha

Prépublication : Shônen Magazine

Genre

  • Aventure
  • Héroic-fantasy
  • Fantastique

Edition France

Avis

Seven deadly sins 14

Très bonne surprise avec ce shonen d’héroic-fantasy. Le lecteur plonge rapidement dans l’aventure en compagnie d’Elizabeth qui est à la recherche les légendaires Seven Deadly Sins afin de sauver son royaume.

Dans les trois premiers tomes, elle rencontre Meliodas, le dragon (la colère), Diane, le serpent (l’envie), Ban, le renard (l’avarice) et King, le grizzli (la paresse). Ces quatre Seven Deadly Sins sont bien mystérieux. On se demande bien d’où ils puisent leurs pouvoirs. Ils ont été séparés il y a dix ans mais leur apparence a parfois changée (notamment King). Meliodas a toujours l’apparence d’un gamin et possède une force incroyable. Ban semble immortel... D'autres Seven Deadly Sins apparaissent au fil des tomes.

L’humour est aussi très présent notamment grâce à Hawk, la mascotte de la taverne du "Boart Hat". Ce cochon sait parler et comprend la langue des humains. Il raffole des restes de nourriture, il est très utile pour le nettoyage. Il adore faire croire qu’il est le chef de la Brigade des Épluchures. Il a une marque en forme de trèfle sur son flanc. Des scènes sont aussi drôles (ou font sourire) avec le comportement de Meliodas, même s’il a un côté obsédé avec des mains baladeuses... J’ai adoré découvrir le mode de transport de la taverne mais je vous en laisse la surprise. L’idée est excellente.

Les scènes d’actions et de combats sont très bien mises en scène et sont bien rythmées. Parfois, il y a même une touche d’humour à la fin d’un combat avec une excellente réplique. Graphiquement les traits sont beaux.

On apprend dans le tome 20 que l'histoire est arrivé à la moitié. Le premier arc s'est terminé au tome 13 et le deuxième arc avec les Ten Commandments commence au tome 14.

C’est donc un bon shonen que je ne peux que vous conseiller. Vivement la suite !

A noter, le tome 21 est aussi disponible en édition collector avec un set de 50 magnifiques cartes postales.

Il est aussi adapté en animé disponible sur Netflix.

Rédigé par Sylvie. Mise à jour le 1er juin 2017.

Trailer du manga

Trailer de l'animé