Seraph of the end

Seraph of the end


Un virus inconnu a décimé l’humanité. Seuls les enfants ont survécu au fléau et vivent dans une cité souterraine sous la domination des vampires. Yûichirô Hyakuya, un jeune garçon courageux réussit à s’enfuir au prix du sacrifice de plusieurs de ses compagnons qu’il promet de venger. Quel monde va-t-il découvrir à la surface ?!

Lire un extrait

Fiche série

Dessin : YAMAMOTO Yamato
Scénario : KAGAMI Takaya
Nombre de tomes : VF : 17 | VO : 19 
Editeurs :

  • VF : Kana
  • VO : Shûeisha

Prépublication : Jump SQ

Genre

  • Aventure
  • Fantastique

Edition France

Avis

seraph of the end

Une bonne lecture avec ce shonen. Il ne cesse de se bonifier au fil des tomes.

L’humanité a été décimée par un virus et seuls des enfants ont survécu. Les vampires ont pris le pouvoir, ils gardent les enfants prisonniers et les traitent comme du bétail. Avec son ami Mikael, Yûichiro décide d’élaborer un plan pour s’évader avec ses camarades. Mais cela ne se déroule pas comme prévu et lui seul parvient à s’enfuir au prix de nombreux sacrifices. Le jeune garçon décide de se venger. Il est pris en main par le charismatique Glenn Ichinose. Quatre ans plus tard, il est devenu aspirant soldat de la brigade Gekki...

Les personnages sont attachants. Yûichiro est une tête brûlée, il est prétentieux mais il attache une grande importance à la famille. Mikael est beaucoup plus réfléchi et il parvient toujours à canaliser son meilleur ami qui n’en fait qu’à sa tête. Ils forment un excellent duo et nous voyons bien leur complicité. Du côté des vampires, nous découvrons qu’il y a une hiérarchie mais c’est surtout Ferid Bathory que nous voyons au début de l'histoire. Au fil des tomes de nouveaux personnages apparaissent et ils sont tous charismatiques.

Quelques scènes humoristiques permettent de faire baisser la tension à plusieurs reprises. De nombreux rebondissements et des révélations nous sont donnés au fil des tomes.

A partir du T 11, nous avons la suite de l’animé. Jusqu'au T 10, je n'ai pas eu beaucoup de surprises car l'animé est très fidèle au manga.

Graphiquement, c’est soigné, les scènes d’actions sont dynamiques et bien mises en scène notamment pour les combats. Les visages des personnages sont toujours expressifs. Les uniformes des humains et des vampires sont vraiment beaux. 

L'édition est de qualité. Au début de chaque tome, nous avons une jolie illustration. Admirez les magnifiques jaquettes !

C’est toujours un plaisir de lire un nouveau tome ce shonen. Je vous conseille de le découvrir !

A noter :

L'animé est disponible en coffret DVD / Bluray. 

Le roman (ou light novels) Glenn Ichinose, la catastrophe de ses 16 ans est également publié aux Editions Kana.

Rédigé par Sylvie. Mis en ligne le 3 mars 2019.

Trailer de l'animé