Urakata !!

Urakata !! 1


Ranmaru, est un jeune homme timide et solitaire. Mais sa vie change radicalement lorsqu’il s’évanouit après avoir vu un film d’horreur réalisé par le ciné-club de son école et se réveille dans le bureau de “l’équipe artistique”, une sous-section du club de cinéma, en charge des décors et des costumes. Son président, Gota, un garçon charismatique mais égocentrique, se rend vite compte que Ranmaru a de l’or dans les doigts et décide de le prendre dans son équipe. 

Après avoir vécu dans l’ombre toute sa vie, Ranmaru se retrouve parmi des gens inspirants, plein de talent et, surtout, désireux d’être ses amis !

Fiche série

Auteur : Bisco HATORI
Nombre de tomes : VF : 3 | VO : 4
Editeurs :

  • VF : Panini
  • VO : Hakusensha

Prépublication : Lala

Genre

  • Comédie
  • Romance

Edition France

Avis

Urakata !! 2

Voici une excellente surprise avec le nouveau shojo de Bisco Hatori (Host Club, Sennen no Yuki) que j'ai pu lire en avant-première au format numérique grâce à Panini. 

J'ai vraiment bien ri et on retrouve bien l'humour qui était déjà présent dans Host Club.

Ranmaru est un jeune étudiant très réservé et solitaire, il n'a pas confiance en lui et il pense immédiatement que si quelque chose ne va pas c'est de sa faute. Il est donc extrèmement pessimiste. Un jour, en se promenant sur le campus, il s'approche d'un banc quand soudain des zombies surgissent à la poursuite d'une mariée ! Ranmaru est effrayé et s'épanouit ! A son réveil, il fait connaissance avec l'équipe du Département Art spécialisé dans l'audiovisuel de l'Université, plus connue sous le nom de "Dep'Art". Ce club s'occupe des décors, accessoires, costumes et du maquillage pour les divers cercles de cinéma. Ranmaru se retrouve malgré lui à s'occuper de divers travaux manuels pour le Dep'Art. En effet, son président, Gota a rapidement compris que Ranmaru était quelqu'un très doué pour la confection de décors ou d'accessoires. Il veut donc absolument que le jeune homme intègre le club. Une nouvelle vie bien mouvementée va commencer pour le jeune homme solitaire et pessimiste mais surtout il va enfin avoir des amis et ainsi trouver sa place parmi eux.

Les personnages sont vraiment très attachants et surtout très drôles. Ranmaru apparaît au début comme quelqu'un complètement pessimiste, mais en même temps, on lui a toujours fait des reproches en disant que c'était de sa faute alors qu'il n'y était pour rien. On ne lui a jamais dit que ce qu'il faisait été bien. Sa rencontre avec les membres de Dep'Art va donc complètement bouleverser sa vie. Pour une fois on le félicite, on le remercie d'avoir sauver le tournage à plusieurs reprises. Gota, le président du club, est très charismatique, c'est un passionné qui se donne à fond pour les décors, il a un caractère très fort. Il encourage Ranmaru et lui dit que son talent attendait de s'exprimer au Dep'Art. La jolie Ruka est chargée des costumes et du maquillage, elle va faire poursser des ailes à Ranmaru...

Si le premier tome dresse le décor et présente les personnages, le deuxième tome permet à Ranmaru d’en apprendre davantage sur les membres du club. Il va aider Gôda à reconstituer une chambre d’un fan d’animés pour les besoins d’un tournage, il va devoir gérer les problèmes sentimentaux de Maasa (la fille qui adore les zombies) et il doit aussi aider Sô, la fille de sa logeuse. Il sera aussi là pour soutenir Izumi. Les liens commencent à se tisser entre les membres du club. Ranmaru a désormais moins de temps pour penser à ses complexes. 

Le tome 3 est sympathique à lire mais il y a un défaut d’impression dans mon exemplaire reçu en service presse. J’ai deux fois le chapitres 14 et il manque donc le chapitre 13. Du coup, je n’ai pas la fin de l’histoire sur le tournage avec l’enfant acteur... Je vous conseille donc de vérifier votre exemplaire si vous suivez ce shojo... Dans ce tome, le Dép’ARt est chargé de créer une maison hantée qui va terrifier les visiteurs, heureusement Ranmaru est là pour l’améliorer... C’est toujours aussi drôle ! J’adore les réactions de Ranmaru qui est souvent effrayé car il a de nombreuses phobies. Mais apparemment son pire cauchemar est annoncé pour le prochain tome ! 

La mangaka Bisco Hatori a eu l'idée de placer son nouveau manga dans les coulisses d'un club de cinéma suite à un déplacement sur le tournage du live de Host Club. Elle a été bien inspirée car le résultat est là. On obtient un shojo avec des personnages charismatiques et déjantés dont les noms s'inspirent de grands réalisateurs. Il y a aussi des costumes qui s'inspirent de films comme Gasby le magnifique, Vacances romaines... C'est vraiment très original.

Graphiquement, les traits sont soignés et les expressions bien mises en scène. Les visages des personnages diffèrent complètement de ceux de Host Club et de Sennen no Yuki. L'humour est très présent surtout par la frayeur et les larmes de Ranmaru. 

Le seul petit bémol est qu’il y a parfois beaucoup de texte, cela casse parfois un peu le rythme mais le point fort de ce shojo est surtout l’humour.

Pour l'instant, il n'y a que 4 tomes publiés au Japon mais la série est en cours au Japon et elle a débuté en mai 2014.

Je ne peux que vous conseiller cette lecture originale, déjantée et très drôle, c'est un grand coup de coeur et surtout du grand Bisco Hatori que j'adore. J'ai hâte de le relire en version papier.

Il s'agit de mon coup de coeur de septembre 2016.

Rédigé par Sylvie / Fiche réalisée grâce au service presse de Panini

Dernière mise à jour : 14 juin 2017