Spiritual princess

Spiritual princess


Akihime a beau être la fille du tengu de la montagne ryokuhô, elle vit parmi les humains avec sa mère et va à l’école comme tout le monde. Son ami d’enfance, en revanche, travaille très dur pour devenir tengu et la harcèle pour qu’elle suive également l’apprentissage, mais celle-ci s’y refuse toujours. En réalité, c’est Takeru, un garçon de la même école, qui occupe toutes ses pensées.

Fiche série

Auteur : IWAMOTO Nao
Nombre de tomes : VF : 1 | VO : 12 (Terminé)
Editeurs :

  • VF : Kazé
  • VO : Shôgakukan

Prépublication : Flowers

Genre

  • Romance
  • Fantastique

Edition France

Avis

spiritual princess

Une lecture sympathique avec ce T1 de Spiritual princess, un shojo terminé en 12 tomes.

Akihime vit avec sa mère humaine. Son père est un tengu, une semi-divinité de la mythologie japonaise. Il vit dans le sanctuaire Kôtoku sur la montagne. Sa fille lui rend visite régulièrement. Elle y croise un de ses amis d’enfance, Shun, qui veut absolument devenir un tengu. Il ne comprend pas pourquoi Akihime refuse de suivre l’apprentissage pour devenir tengu et ainsi prendre la succession de son père pour la protection de la montagne. En réalité, Akihime est amoureuse de Takeru qui est gentil et populaire. Elle a donc autre chose à penser qu’un apprentissage qui l’éloignerait de sa vie d’humaine.

Akihime a du caractère puisqu’elle tient tête à ceux qui veulent tracer son destin, elle est dotée d’une grande force et elle veut simplement mener une vie normale comme les jeunes filles de son âge. Bien qu’ayant un père yôkai, elle veut vivre en tant qu’humaine alors que Shun est un humain qui veut devenir un tengu. Ils sont opposés mais leur lien est néanmoins assez fort. Akihime va passer un examen pour entrer au lycée mais elle ne doit pas s’éloigner de la montagne puisqu’elle n’est pas entraînée, Shun est par conséquent obligé de la suivre et de passer l’examen lui aussi pour la protéger. Ils se retrouvent dans le même lycée avec également Takeru et Midori, la meilleure amie d’Akihime. Lorsque les élèves doivent faire un stage de sport au pied de la montage, cela ne se passe pas très bien...

L’histoire est intéressante et les personnages sont attachants mais il faut voir comment cela va évoluer. En tout cas, on voit bien le côté tranche-de-vie avec le côté humain et le côté folklorique avec les yokaï. Je me demande bien comment cela va évoluer et si un triangle amoureux va se mettre en place.

Graphiquement, le style est particulier, j’ai eu un peu de mal au début, les traits sont un peu maladroits par moment.

L’histoire du T1 compte 158 pages car il y a une histoire courte "Tiens-moi la main" qui est très sympa. Les parents de Tatsu et Mami se sont remariés, ils sont devenus frère et sœur par alliance, ils doivent mettre leur sentiment réciproque un peu de côté... L’histoire n’est pas du tout originale, c’est déjà vu mais c’est plaisant à lire et la fin est jolie.

J'attends donc la suite pour voir comment va s'orienter cette histoire. Le T2 sortira en mars et le T3 en mai 2018

Page de la série sur le site de l'éditeur

Rédigé par Sylvie. Mis en ligne le 10 février 2018.

Merci à Kazé pour le tome 1 reçu en service presse.

MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN.

Trailer du manga