Yukito

Yukito 1


Tokyo. Arrondissement de Shinjuku. Dans le quartier mouvementé de Kabukicho, un jeune homme semble chercher son chemin. Inutile d’être un expert pour voir qu’il n’est pas du coin. Il est à la recherche d’un clan de yakuzas : le clan Tashiro.

Mais il ignore que ce clan a été démantelé dix ans plus tôt. Son prénom est Yukito. Les caractères qui le composent signifient : “l’homme des neiges”. Et, tel un blizzard, il sème rapidement le trouble sur son passage - attirant sur lui les regards de la pègre et l’attention d’un inspecteur de police...

Fiche série

Auteurs : MONDEN Akiko (dessin), ÔSAWA Arimasa (scénario)
Nombre de tomes : VF : 5 | VO : 5
Editeurs :

  • VF : Panini
  • VO : Shôgakukan

Prépublication : Big Comic Superior

Genre

  • Policier
  • Suspense

Edition France

Avis

Yukito 5

Ce nouveau seinen en 5 tomes est une bonne surprise, j’ai bien accroché à cette histoire qui nous plonge dans le monde des yakuzas à Tokyo. Il s’agit de l’adaptation d’un roman noir d’Arimasa Osawa. Cela se ressent dans récit, l’auteur sait où il va et il va donc à l’essentiel.

La première partie présente les personnages notamment Yukito, un jeune homme froid et mystérieux. Il a quitté sa province pour monter à la capitale, et il est donc une proie de choix pour se faire dépouiller par une organisation de yakusas. Mais cela ne se passe pas comme prévu, il sait parfaitement se battre et il a comme objectif de rencontrer des yakusas afin de les interroger sur le clan Tashiro... ce qui est chose faite puisqu’il en rencontre sans avoir à les chercher ! Il recevra le soutien de l’inspecteur de police Sae qui sait tout ce qui se passe dans son district. Pourquoi cherche-t-il ce clan ? Qui est-il réellement ? et que veut-il faire s’il retrouve ce clan ? On découvre les réponses à ces questions au fil de la lecture qui nous tient en haleine. Difficile de poser le tome avant la fin !

Le scénario est vraiment bien ficelé, et on prend beaucoup de plaisir de le lire.

Graphiquement les traits sont soignés, assez sombres pour mettre le lecteur dans l’ambiance. Le mangaka est Akiko Monden à qui nous devons Professeur Eiji.

Si vous aimez les thrillers, ce seinen est fait pour vous !

Le seul bémol est que j’aurai préféré un papier un peu moins rêche surtout vu le prix du manga... mais bon, cela n’enlève rien à la qualité de l’histoire.

Rédigé par Sylvie.