Capitaine Albator Dimension Voyage

Capitaine Albator Dimension Voyage 1

Alors qu’un peuple de guerrières extra-terrestre qui ont perdu leur planète d’origine, les Sylvrides, complotent l’invasion de la Terre et l’anéantissement de l’Humanité, les terriens vivent dans l’opulence, noyés dans l’inconscience et la futilité, aveugle aux véritables menaces qui les guettent.

Car quelques mois avant le début de l’histoire, une mystérieuse sphère noire, couvertes de glyphes, s’est écrasée sur Terre. Un signe évident, qui reste pourtant invisible à la population.

Les hommes et femmes valeureux sont tous partis dans l’espace pour tenter de couper l’herbe sous les pieds des potentiels envahisseurs. Mais aucun d’eux n’a vu venir les Mazones et à présent, la Terre se retrouve sans défense…ou presque.

Fiche série

Auteurs : SHIMAHOSHI Koichi (dessin) ; MATSUMOTO Leiji (scénario)
Nombre de tomes : VF : 4 | VO : 4
Editeurs :

  • VF : Kana
  • VO : Akita Shoten

Prépublication : Champion Red

Genre

  • Aventure
  • Science Fiction

Edition France

Avis

Capitaine Albator Dimension Voyage 2

Le voilà ! Albator ! il est revenu et j’ai adoré !

Le manga de Leiji Matsumoto a bien rajeuni dans son style graphique mais on retrouve bien les personnages. Il y a même des références à Yamato, le cuirassé de l’espace, à Queen Esmeraldas, etc... les autres oeuvres de l’auteur.
Les dessins sont de Kouiti Shimaboshi, dont c’est la première série sous la direction de l’auteur original qui est au scénario. Le résultat est vraiment bon.

On retrouve donc Albator, le hors-la-loi, qui doit protéger la Terre des Sylvidres. A ses côtés, un jeune homme, Tadashi Daiba va le rejoindre après avoir vu son père être assassiné par les Sylvidres. Il sera assez surpris de découvrir l’équipage de l’Arcadia, le vaisseau du capitaine Albator. Ses membres sont tous considérés comme des traîtres mais ce sont eux qui vont protéger de leur vie la Terre de l’invasion des Sylvidres. Heureusement qu’ils sont là car le premier ministre de la Terre ne s’intéresse qu’à des choses frivoles et n’en a rien à faire d’une invasion extra-terrestre...

Je n’ai pas encore lu le manga original (c’est un gros pavé) mais en tout cas, Capitaine Albator Dimension Voyage est vraiment prometteur, peut-être aurons-nous un jour la fin du manga. Dans l’oeuvre originale, il n’y a pas de fin car l’animé avait dépassé le manga. Leiji Matsumoto ne l’avait donc pas fini car il était occupé par d’autres projets...

Je ne peux que vous le conseiller, que vous connaissiez l’histoire originale ou non, c’est vraiment une belle découverte et puis Albator, il a trop la classe !

Par contre je l’ai trouvé bien court ce manga, il n’y a que 176 pages...


Pour ceux qui connaissent l’animé, le récit correspond à Albator 78, que j’ai eu plaisir à revoir récemment.

Rédigé par Sylvie.

Trailer du manga