Baltzar : La guerre dans le sang

Baltzar T1

Le 19e siècle : l'ère des impérialistes.

Baltzar brille sur le champ de bataille et se voit promu Commandant. Mais tout ne se passe pas comme prévu : on lui propose le poste d'instructeur dans une école militaire du Baselland, un pays allié qui ne connaît que la paix. Leurs méthodes étant dépassées, il devra conditionner les soldats pour l'empire, et gagner du prestige pour faire face à une politique royale fermée. Gagner la confiance des élèves, en apprendre plus sur les citoyens qui méprisent l'empire... Sa tâche ne sera pas de tout repos !

Fiche série

Auteur : Nakajima Michitsune

Nombre de tomes : VF : 3 | VO : 12
Editeurs : 

  • VF : Meian
  • VO : Shinchôsha

Prépublication : Comic @ Bunch

Genre

  • Action
  • Historique
  • Drame

Evaluation

Graphisme :

Scénario :

Edition France

Avis

Très bonne surprise avec la lecture de Baltzar : La guerre dans le sang dont les deux premiers tomes sont sortis simultanément. J'ai immédiatement été conquise par les graphismes et par les personnages. Nul doute que l'histoire va s'assombrir dans les prochains tomes car il ne faut pas oublier que la thématique principale est la guerre comme l'indique d'ailleurs le sous-titre "La guerre dans le sang".

Le commandant Baltzar est envoyé par ses supérieurs dans une école militaire du Baselland, un pays allié de l'Empire. Il a pour mission de moderniser le système militaire de ce pays qui est très en retard. Il devient alors instructeur dans un pays qui vit en paix depuis très longtemps. Sa mission ne s'annonce pas facile, il va devoir faire ses preuves. Il rencontre peu à peu quelques jeunes cadets issus des troupes d'infanterie, d'artillerie et de cavalerie. Il reconnait rapidement que certains ont des qualités. Mais Baltzar a rapidement quelques soucis relationnels. En effet, il se met à dos un certain Reiner August Binkelfeld, le Directeur des manoeuvres de l'école. Ils n'ont pas la même perception de l'enseignement militaire. Celui-ci utilise encore des tactiques d'un autre temps qui sont complètement dépassées. Le directeur n'hésite pas à frapper les jeunes soldats, pour lui ce ne sont que des pions. Baltzar ne peut pas rester impassible face à ce comportement mais ce directeur n'est pas n'importe qui... Baltzar va devoir se sortir d'une situation très périlleuse en démontrant l'importance de la tactique militaire lors d'un test de tirs. Au moins, l'arrivée de ce jeune Commandant va apporter quelques changements au sein de l'école. 

L'histoire est captivante, nous plongeons très rapidement au sein de la vie quotidienne dans cette école militaire aux côtés de Baltzar mais aussi des jeunes cadets. La population n'apprécie pas les manœuvres des soldats et parmi la population, il y a aussi des opposants politiques qui vont tenter de déstabiliser la royauté. Des querelles internes pour la succession viennent également troubler la "paix" du royaume... Nous comprenons rapidement la différence de classes dans la société. Les nobles sont forcément des officiers tandis que les cadets issus du "bas-peuple" sont dans l'infanterie et par conséquent en première ligne au front. 

Les personnages sont charismatiques. Balzar est déterminé à faire évoluer l'enseignement et les mentalités ainsi que les conditions de vie des élèves. Il a de la personnalité et de fortes convictions. Nous découvrons son passé dans le tome 2 où il retrouvera une vieille connaissance... Peu à peu, certains élèves lui accordent leur confiance car il est quelqu'un de juste qui les respecte en ne se souciant pas de leur rang. Reiner peut sembler détestable mais cela vient certainement de son éducation. Il prend à cœur l'avenir de son pays et il ne reste pas obstiné dans l'utilisation d'armes "anciennes", il comprend qu'il faut évoluer en la matière. De plus, il a l'air beaucoup plus compétent que son frère ainé avec qui il ne s'entend pas vraiment... Une lutte pour le pouvoir risque d'éclater plus tard.

L'environnement fait clairement penser à l'Europe du XIXe siècle notamment avec des noms à consonance allemande. Les décors et les uniformes rappellent ceux de l'Empire allemand. Si le tome 1 pose les bases et présentent les différents personnages, le tome 2 devient beaucoup plus politique et montre aussi des difficultés sociétales puisque les jeunes cadets vont devoir partir en mission pour réprimer une manifestation armée et violente...

Graphiquement c'est absolument magnifique, il y a beaucoup de soins apportés dans des détails que ce soit au niveau architectural ou au niveau des paysages. Nous voyons bien que l'auteur a dû se renseigner sur les armes et les stratégies militaires afin de mettre en scène Baltzar et ses diverses tactiques.  Le découpage des planches est efficace et l'histoire est bien rythmée. 

L'édition est de qualité avec des pages en couleurs au début des tomes. Les jaquettes sont magnifiques. Nous retrouvons un personnage principal sur chacune avec son nom "Bernd Baltzar" pour le tome 1 et "Helmut Marx von Babbel" pour le tome 2. C'est juste un peu dommage que la couleur des noms sur les jaquettes ne permet pas de bien les lire. 

A la fin des tomes, il y a une rubrique " Les petits trucs de la vie quotidienne" qui donne des informations sur divers objets apparaissant dans l'histoire. C'est sympathique à lire. Ce sont des détails mais c'est intéressant à lire.

Vous l'aurez compris, j'ai adoré cette nouvelle série, ce seinen est très prometteur et nous passons un excellent moment de lecture. 

Je ne peux que vous le conseiller surtout si vous aimez les seinen historiques et l'action !

Rédigé par Sylvie / Fiche réalisée grâce au service presse de Meian / Mis en ligne le 7 septembre 2019

Bande annonce du manga

Baltzar visuel