Atelier des Sorciers (L')

Atelier des Sorciers


Coco a toujours été fascinée par la magie. Hélas, seuls les sorciers peuvent pratiquer cet art et les élus sont choisis dès la naissance. Un jour, Kieffrey, un sorcier, arrive dans le village de la jeune fille. En l’espionnant, Coco comprend alors la véritable nature de la magie et se rappelle d’un livre de magie et d’un encrier qu’elle a achetés à un mystérieux inconnu quand elle était enfant. Elle s’exerce alors en cachette. Mais, dans son ignorance, Coco commet un acte tragique !

Dès lors, elle devient la disciple de Kieffrey et va découvrir un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence !

Lire un extrait

Fiche série

Auteur : SHIRAHAMA Kamome
Scénario : SHIRAHAMA Kamome
Nombre de tomes : VF : 2 | VO : 3
Editeurs :

  • VF : Pika
  • VO : Kôdansha

Prépublication : Morning Two

Genre

  • Aventure
  • Fantastique

Edition France

Avis

Atelier des sorciers collector

Quelle belle découverte ! Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu une histoire aussi merveilleuse qui m’a replongée en enfance et m’a fait rêver grâce à la magie. L’histoire et son univers sont captivants tandis que le graphisme est envoûtant. Un pur régal pour les yeux ! A ne pas manquer !!

Coco est une petite fille très spontanée qui vit dans un petit village avec sa mère couturière. Elle est fascinée par la magie depuis qu’elle est petite et rêve de devenir sorcière. En effet, la magie existe partout dans ce monde mais elle est réservée à une élite. On nait sorcier ou on ne l’est pas. Cependant, les humains et les sorciers se côtoyant sans mal, ces derniers se cachent seulement pour pratiquer leur art afin que leur secret ne soit pas révélé. Un jour, l’un d’entre eux, Kieffrey, est de passage dans la boutique familiale et forcément, Coco ne tient plus en place. Elle en profite pour espionner le sorcier lorsqu’il tente de réparer un carrosse et découvre alors qu’il suffit de dessiner des pentagrammes pour pratiquer la magie, ce qui lui semble à portée de main. Elle se rappelle alors d’un livre de magie et d’un encrier qu’elle a achetés à un mystérieux inconnu quand elle était enfant. Elle s’exerce ainsi en cachette mais malheureusement, une catastrophe se produit. Kieffrey décide alors de la prendre comme disciple afin qu’elle puisse réparer l’erreur qu’elle a commise. Elle va dès lors découvrir un autre monde et commencer son apprentissage. Mais dans l’ombre, quelqu’un l’observe…

On s’attache immédiatement aux personnages. Coco est très débrouillarde pour son âge. On peut croire qu’elle est insouciante et parfois maladroite, mais elle a du caractère. Elle suit son apprentissage avec trois autres disciples de Kieffrey. Tetia est très sympathique et drôle tandis que Trice est très calme. Agathe prend Coco de haut dès leur rencontre et la considère comme une "ignorante", n’hésitant d’ailleurs pas à la mettre au défi... J’ai trouvé que leur relation était très prometteuse. Quant à Kieffrey, qui est le maître, il est à la fois drôle et mystérieux. J’ai hâte de découvrir son passé… les petits indices qui nous sont donnés au fil de la lecture, sont intrigants.

L’univers est vraiment très riche. La mangaka explique les techniques, les artefacts magiques, les pentagrammes avec de nombreux détails… Ceci permet au lecteur de découvrir en même temps que Coco, les principes de la magie et c’est avec des étoiles plein les yeux que l’on suit cet apprentissage. Kieffrey lui apprend comment dessiner pour lancer un sort avec une encre et une plume spéciale. A la fin du tome 1, les principes que l’on a découverts pendant la lecture sont réexpliqués.

Graphiquement, c’est très soigné. Il faut prendre le temps d’admirer chaque détail, c’est vraiment sublime. Un pur régal pour les yeux ! L’architecture, les paysages, les costumes, tout est magnifique. J’ai adoré visiter l'atelier de Kieffrey et l'île avec la tour-bibliothèque. Les traits des personnages sont très jolis. Même les animaux sont beaux. On croise notamment des chevaux ailés qui tirent les carrosses volants, mais on rencontre aussi un ver-pinceau qui est tout mignon, et que dire de l’impressionnante créature de la fin du tome. C’est époustouflant !

Je pensais que cela ressemblerait à Harry Potter mais ce n’est pas vraiment le cas. Ici les humains connaissent l’existence des sorciers, qui ne se cachent que pour pratiquer leur magie. Et surtout, la magie n’est pas innée, elle s’apprend tout simplement par le dessin.

Il y a une édition collector pour le tome 1 avec un petit artbook qui est magnifique, on y retrouve des illustrations couleurs inédites et des travaux préparatoires à la création de la série commentés par l'auteure. C’est une très bonne idée de la part de l’éditeur de l’avoir proposé avec le tome 1. Il est en édition limitée, et je vous conseille vraiment de prendre cette version. Un ex-libris est également offert pour l’achat du tome 1 dans les librairies participantes.

Vous l’aurez compris, j’ai un énorme coup de cœur pour ce seinen. Je ne peux que vous inciter à le découvrir car je vous avoue que ce n’est pas tous les jours que je referme un manga en étant aussi enthousiaste et en ayant été autant émerveillée tant par les graphismes que par l’histoire. 

Rédigé par Sylvie. Merci à Alexandre pour son aide.
Mis en ligne le 10 mars 2018.

TONGARI BOSHI NO ATELIER © Kamome Shirahama / Kodansha Ltd.

Trailer du manga

Version collector du T1

Voici la version collector du T1 avec l'artbook et l'ex-libris.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.