Ad Astra - Scipion l’Africain et Hannibal Barca

Ad Astra - Scipion l’Africain et Hannibal Barca 1

Sicile, 241 avant J.-C. Après deux décennies de conflit avec Rome, l’armée carthaginoise menée par Hamilcar Barca doit déposer les armes. Son fils, Hannibal, a six ans quand il assiste à cette bataille. Mise en déroute, Carthage doit un tribut astronomique au vainqueur, et l’enfant est témoin, impuissant, de l’humiliation des siens.

Mais le jeune Hannibal refuse l’échec : élevé dans la haine de Rome, il va vouer son existence entière à la destruction de l’ennemi. Commence alors l’affrontement exceptionnel d’un des plus grands tacticiens de tous les temps et de son alter ego romain, le génie militaire Scipion l’Africain. Traversée des Alpes à dos d’éléphant, pillages impitoyables et combats parmi les plus sanglants de mémoire d’homme : un duel à mort qui a marqué l’Histoire…

Lire un extrait

Fichier série

Auteur : KAGANO Mihachi
Nombre de tomes : VF : 10 | VO : 10
Editeurs :

  • VF : Ki-oon
  • VO : Shûeisha

Prépublication : Ultra Jump

Genre

  • Historique
  • Aventure

Edition France

Avis

Ad Astra - Scipion l’Africain et Hannibal Barca 8

Voici encore un bon seinen historique publié chez Ki-oon et comme Cesare, il est recommandé par la revue Historia.

On découvre donc en manga cette période que l’on étudie en classe, celle de la guerre entre Carthage et Rome (Les guerres puniques). Je me souvenais seulement d’Hannibal qui passe les Alpes sur des éléphants...

Le début reprend la jeunesse d’Hannibal dans une période de tension avec Rome qui étend son influence dans le bassin méditerranéen. Un aspect surnaturel est présenté autour de la naissance d’Hannibal. L’enfant ayant le regard vide, sans âme, son père Hamilcar Barca, va alors l’offrir en offrande au Dieu Baal afin d’avoir un héritier mâle fort et vaillant. Au moment du sacrifice, la foudre surgit et le bébé se met à parler, il est l’élu du Dieu Baal, doté d’une intelligence hors du commun. Les six premières années de sa vie, l’enfant étudie avec des tuteurs grecs et a soif de connaissances mais il ne sourit jamais... Moins de vingt ans après, Hannibal deviendra un grand stratège et représentera une grande menace pour la République Romaine. Mais face à lui, il trouvera son alter ego, Scipion l’Africain, jeune tacticien romain de génie...

Graphiquement, les scènes sont époustouflantes surtout les scènes de batailles, les traits sont soignés et expressifs. Les décors, les uniformes des armées, la présence de cartes pour situer le récit historique ont fait l’objet de recherches historiques. Le mangaka reconnait néanmoins dans la postface qu’il n’a pas forcément respecté l’Histoire. On voit aussi plusieurs points de vue des différents protagonistes : les Romains, les Carthaginois et les Gaulois.

L’édition de Ki-oon est de bonne facture et présente notamment les personnages historiques importants ainsi qu’une postface de l’auteur à la fin du premier tome.

Ce seinen plaira essentiellement à ceux qui aiment l’histoire.

Dès le tome 2, on voit beaucoup plus Scipion, qui, comme l’indique l’auteur dans sa postface, est le personnage central d’Ad Astra... et Hannibal son ennemi juré.

Rédigé par Sylvie.

Trailer du manga