Pinsaro sniper

Pinsaro sniper T 1

Le jour, Yuki Kaidô est une simple employée de bureau travaillant dans une petite entreprise et lorsque le soleil se couche, elle se prostitue dans un pink salon, sorte de club de prostitution Mais cette seconde occupation n'est en fait qu'une couverture pour son activité de tueuse à gages ! Surnommée Pinsaro Sniper, elle lutte à sa façon contre un monde corrompu par l'argent et l'ambition, armée de son fidèle fusil à lunette.

Lire un extrait

Fiche série

Auteur : Tabe Koji

Nombre de tomes : VF : 1 | VO : 3
Editeurs : 

  • VF : Meian
  • VO : Nihon Bungeisha

Prépublication : Manga Goraku

Genre

  • Erotique
  • Action

Evaluation

Graphisme :

Scénario :

Edition France

Avis

Une lecture très érotique avec le T 1 de Pinsaro sniper, une série courte terminée en 3 tomes. Il s’agit du premier titre de la collection Daitan! de l’éditeur Meian. 

C’est pour un public très averti !

Yuki Kaidô est une jolie femme ayant deux visages. Le jour elle est une simple employée discrète dans une petite entreprise. Mais à la nuit tombée, elle devient une hôtesse dans le salon rose Paradise Eve où elle donne beaucoup de plaisirs charnels à ses client(e)s. Mais certains sont désignés avec le nom de code de "numéro 4", ils nécessitent un service supplémentaire. Ils expliquent leur cas pendant un rapport sexuel et désignent une cible à abattre. En effet, Yuki est également une talentueuse tueuse à gages, une Pinsaro sniper, qui punit ceux qui font du mal aux plus faibles...

Chaque chapitre se compose de la même façon, c'est redondant, les intrigues qui doivent conduire à faire appel à la tueuse à gage ne sont pas ou peu développées. Si un(e) client(e) veut faire appel à Yuki pour se débarasser de quelqu'un, il/elle est obligé(e) d'avoir une relation sexuelle avec elle tout en lui expliquant les faits en même temps... Par exemple, si un homme marié veut demander de l'aide pour secourir sa femme qui a été enlevée, une séance érotique lui est imposée quand même, il faut faire marcher le commerce du salon rose... et les clients acceptent cette relation... Au moins, que la personne qui veut engager la tueuse soit un homme ou une femme, cela ne change rien, il faut obligatoirement du sexe...

L’histoire est crue. C’est très érotique, les scènes de sexe s’enchainent et sont très explicites.

J’ai eu beaucoup de mal à terminer ce tome. Je ne lirai pas la suite car ce n'est clairement pas le genre d'histoire pour moi... 

Rédigé par Sylvie / Fiche réalisée grâce au service presse de Meian / Mis en ligne le 23 août 2020.

Bande annonce du manga