Chihayafuru

Chihayafuru


En sixième, la petite Chihaya fait la connaissance d'Arata, un nouvel élève qui vient de Fukui. C'est un jeune garçon mature et peu bavard qui cache un talent tout particulier : il excelle à un jeu appelé karuta, qui regroupe les cent poèmes traditionnels du Hyakunin Isshu. 

Chihaya est très impressionnée par sa capacité à ramasser les bonnes cartes en une fraction de seconde, avec une ardeur inégalée. Mais de son côté, Arata est cloué sur place par la disposition naturelle que semble présenter Chihaya vis-à-vis de ce jeu…


Fiche série

Dessin : SUETSUGU Yuki
Scénario : SUETSUGU Yuki
Nombre de tomes : VF : 19 | VO : 33 (en cours)
Editeurs : 

  • VF : Pika
  • VO : Kôdansha

Prépublication : Be Love

Genre

  • Tranche de vie
  • Romance
  • Loisirs

Edition France

Avis

Chihayafuru 17
Un jeu traditionnel japonais est à nouveau à l'honneur grâce au josei Chihayafuru. En effet, comme Hikaru no Go, il y a quelques années, un réel engouement se développe au Japon pour le Karuta, un jeu de cartes traditionnel japonais. Et c'est avec un très grand plaisir que nous le découvrons en France grâce à Pika et inutile de vous dire que je suivrais ce manga de près car c'est une petite perle qui sort effectivement du lot parmi les nombreux mangas qui sortent en France.

Le premier tome est sorti fin mars 2013 et le deuxième tome sort début mai. Dès le début, le lecteur plonge dans cette histoire originale et découvre le karuta, un jeu de carte qui regroupe les cents poèmes traditionnels du Hyakunin Isshu. J'ai découvert l'existence de ce jeu qui n'est connu qu'au Japon apparemment et les règles sont simples à comprendre. Cela consiste à lire un poème et de saisir la carte correspondante aux syllabes et mots prononcés avant son adversaire. Les réflexes et la rapidité sont donc très importants dans ce jeu.

Le premier tome retrace la rencontre et l'enfance des trois personnages principaux qui deviendront amis et qui partageront leur passion pour le karuta. On y suit donc Chihaya Ayase, fille de 12 ans, enthousiaste, passionnée, garçon manqué qui rêve de voir sa soeur devenir un mannequin célèbre, Arata Wataya, garçon de 12 ans très myope, passionné par le karuta, souhaitant devenir le meilleur joueur du monde, et enfin Taishi Mashima, garçon lui aussi âgé de 12 ans, très bon élève qui subit la pression de ses parents. Les trois personnages sont très attachants, des liens très forts naîtront entre eux grâce au karuta malgré leur différence de classe sociale... A partir du deuxième volume (incluant la fin de l'enfance) , ils sont lycéens mais leur amitié est toujours aussi forte. On y trouve plusieurs thématiques dans cette lecture (l'amitié, l'amour, la jalousie, la rivalité entre les deux garçons, le karuta de compétition...).

Les traits sont fins et soignés. Les mouvements de vitesse pour prendre les cartes sont bien retranscrits et ils rythment le découpage des pages notamment lors des matchs.

J'aime beaucoup les traits des personnages qui sont fins et soignés.

L'éditeur Pika a vraiment gâté ses lecteurs car dans le premier volume, il nous offre un livret contenant les cents poèmes du Hyakunin Isshu et les huit premières cartes du jeu. Jusqu'au 13e volume, nous aurions des cartes incluses dans les tomes, afin de nous constituer un jeu complet et pourquoi pas de jouer nous-même à ce jeu ! Une très belle initiative dont je remercie l'éditeur.

A noter, qu'à la fin du volume 1, il y a un long article pour découvrir le karuta de compétition.

Ce manga, qui compte plus de 30 volumes au Japon, a été adapté en animé de deux saisons qui je vous invite à découvrir si ce n'est pas déjà fait.

C'est donc un manga passionnant à découvrir !
Rédigé par Sylvie.

Trailer