Fluff for the Flightless

Fluff for the flightless


Au cœur de la montagne céleste vivent des dieux et leurs serviteurs. Parmi ces derniers, Shin fait figure de cas à part. Alors que tous autour de lui sont dotés de splendides ailes, celles du jeune homme ne se sont jamais développées. Minuscules et noires, elles lui valent les railleries de ses pairs. Après des années de formation, on lui confie enfin la charge d’un dieu, sur le mont le plus reculé de la montagne. Mais l'être qui s'y trouve n'a pas grand-chose de divin, puisque c’est une énorme et mystérieuse boule de poils blanche. Et, pour une raison qu’il ignore, ce dieu d’une grande gentillesse mais complètement silencieux lui semble étrangement familier...

Fiche série

Auteur : Hagi
Nombre de tomes : VF : 1 | VO : 1
Editeurs :
  • VF : Taifu
  • VO :  Printemps Shuppan
Prépublication : Canna

Genre

  • Romance
  • fantastique

Evaluation

Graphisme :

Scénario :

Edition France

Avis

Une belle lecture très douce avec le one-shot Fluff for the Flightless de Hagi, mangaka que j’avais découverte grâce au one-shot Ne me quittes pas que j’avais adoré. C'est un coup de coeur à découvrir !

Cette fois, Hagi nous convie dans un monde fantastique dans lequel les personnages sont adorables, difficile de ne pas fondre devant eux. Ils sont mignons surtout Baku sous sa forme de boule de poils blanche.

Shin est un jeune garçon qui a suivi une formation de serviteur des dieux. Or contrairement à ses camarades, ses ailes sont petites et noires, il ne peut pas voler malgré toutes ses tentatives. Il a toujours été exclu à cause de ceci. Ils sont nombreux à se moquer de lui car un messager des dieux qui ne peut pas voler est tout simplement inutile. Un jour, on lui confie la charge d’une divinité qui vient de s’installer sur le mont 32 qui très reculé. Comment est-elle ? Pourra-t-il lui être utile ? L’acceptera-t-elle-même s’il ne peut pas voler ? Sa rencontre avec cette divinité bien particulière bouleversera sa vie d’autant plus qu’elle lui semble familière… 

Les personnages sont attachants et ils sont bien approfondis. L’histoire est riche en émotion et le one-shot étant très épais (264 pages), cela permet de bien développer l’histoire. La thématique de l’exclusion est traitée au travers l’histoire de Shin et de Baku, qui ont tous les deux étaient rejetés par les autres car ils sont différents. Cela explique pourquoi ils se comprennent si bien, ils ont vécu la même souffrance, ils se sont isolés des autres mais désormais ils sont là l’un pour l’autre pour se soutenir et avancer vers l’avenir. Au fil des pages, nous découvrons leur lien mais aussi leur passé. C'est très touchant. Vous allez être agréablement surpris. C’est un plaisir de les voir évoluer et s’encourager. Il suffit d’une seule personne qui nous accepte telle que nous sommes pour retrouver le sourire et être enfin heureux…

Shin est téméraire, il n’hésite pas à se mettre en danger afin de parvenir à voler même s’il en ressort toujours blessé. Il est impulsif et il s'énerve souvent surtout lorsqu'on lui fait des remarques qui ne lui plaisent pas. Baku est lui aussi touchant, il veut protéger la personne qui a toujours été gentille avec lui. Shin lui donne souvent des petites frayeurs vu son caractère. Il alterne souvent entre son apparence de divinité en forme de boule de poils (qui fait penser à Bouboule de l’animé The Morose Mononokean, disponible sur Crunchyroll) et sa forme humaine. Il a une particularité qui fait qu’il ne peut pas se nourrir comme les autres divinités. Ce qui ne rend pas la tâche facile pour son serviteur… D'autres personnages secondaires sont également intéressants.

L’humour est bien dosé et il y a quelques scènes dans lesquelles la tension est palpable suite à quelques événements qui peuvent mettre en danger les divinités.

Le style graphique de Hagi est sublime, les traits sont très doux. Les visages sont expressifs et les décors sont soignés. Le découpage des planches est efficace et l’histoire est bien rythmée. La jaquette est très jolie comme l’illustration en couleur en première page.

Il n’y a aucune scène érotique, c’est une lecture pour tout public qui est passionnante à suivre.

L'édition est de qualité, n'oubliez pas de soulever la jaquette après votre lecture.

N’hésitez pas à découvrir cette belle histoire fantastique que je relirai avec plaisir plus tard. 

Rédigé par Sylvie | Fiche réalisée grâce au service presse de Taifu. Mis en ligne le 30 juillet 2020

Kamisama to Tobenai tsukai / © hagi 2019 published by FRANCE SHOIN Inc., Tokyo.