Don't fake your smile

Don't fake your smile T 1


Gaku était autrefois un garçon à problèmes, mais depuis sa rencontre avec la lumineuse Niji, il s’est assagi. Il vit désormais un quotidien de lycéen ordinaire, en compagnie de son meilleur ami, Hiyori. Gaku aime en secret Niji, devenue depuis vice-capitaine du club de judo. Mais aucun de ces trois-là n’était prêt à ce que la vie allait leur faire subir. Entre le coming out pudique de l’un, les méprises de l’autre, et surtout l’agression sexiste infligée à la dernière… Comment se construire à l’adolescence, entre douleur, secrets, culpabilité et faux-semblants ?

Lire un extrait


Fiche série

Auteur : AOKI Kotomi

Nombre de tomes : VF : 2 | VO : 9 (Terminé)

Editeurs :

  • VF : Akata
  • VO : Shôgakukan
Prépublication : Cheese!

Genre

  • Romance
  • Tranche de Vie

Evaluation

Graphisme

Scénario

Edition France

Avis

Don't fake your smile T 2

Ayant découvert récemment l’autrice Aoki Kotomi avec Lovely Love Lie, je ne pouvais pas manquer sa nouvelle série Don’t fake your smile que j’ai lu en numérique. L’histoire concerne une thématique forte et très sérieuse, celle des agressions sexuelles et des conséquences que cela peut avoir pour la victime.

Niji est la vice-capitaine du club de judo, elle a du caractère. Elle passe beaucoup de temps avec ses deux amis, Gaku, le capitaine de l’équipe avec qui elle se dispute régulièrement, et Hiyori, qui est très observateur vis-à-vis de ses deux camarades. Celui-ci souhaite leur révéler son secret mais seule Niji reste pour discuter avec lui. Il aurait préféré que Gaku soit présent mais celui-ci n'est pas resté. Pourtant, leur ami n’est pas loin, il les voit s’enlacer et il se fait immédiatement des idées en pensant qu’ils forment désormais un couple. Après ceci, il revoit Niji mais il refuse de la raccompagner chez elle. De toute façon, elle sait se battre, elle ne risque rien… et pourtant s’il avait su…

Les personnages sont attachants et très touchants. Difficile de rester insensible face au drame subi par Niji. Suite à son agression, elle a des blessures physiques, elle tente de les minimiser en disant que cela ne lui fait rien, qu’elle ne s’est pas laissé faire… Pourtant, le traumatisme est également là psychologiquement. Que s’est-il réellement passé ? Cela ne serait-il pas plus grave qu’elle le laisse entendre ? Pourra-t-elle se reconstruire ? Et si, son agresseur réapparaissait devant elle, pourrait-elle le reconnaitre ?

Le sujet est grave mais la mangaka le traite avec beaucoup de délicatesse et de justesse. Niji veut montrer qu’elle est forte et tente de sourire mais la peur est pourtant bien réelle au plus profond d’elle-même, il n’est pas facile de se contrôler même avec ses amis. Les émotions ressortent, c’est très réaliste. Il y a aussi les réactions des autres élèves qui n’hésitent pas à lancer des rumeurs, c’est terrible. Ses deux amis Gaku et Hiyori ne savent pas comment réagir, ils veulent la protéger, la rassurer mais ce n’est pas évident d’autant plus qu’ils sont des garçons comme l’agresseur… Il faudra du temps, beaucoup de temps et encore, peut-on se relever d’un tel traumatisme… ?
De son côté, Gaku cache ses sentiments pour Niji, il en souffre et désormais il se sent aussi coupable de ne pas l’avoir raccompagnée chez elle. Il a aussi beaucoup d’ego et de fierté. Hiyori souffre de ne pas pouvoir avouer son amour, il cache ses émotions derrière son sourire et sa complicité avec ses deux amis. Les trois personnages ont des blessures, il y a des non-dits entre eux. Leur amitié et leurs liens risquent de se compliquer.

Un nouveau personnage entre en scène dans le tome 2, cela risque d’assombrir encore plus l’histoire...

Graphiquement, nous reconnaissons bien le style de l’autrice. Les personnages sont beaux et adorables. Difficile de résister face à de tels regards et de tels sourires. Les visages sont expressifs. Le découpage des planches est efficace. C’est bien rythmé et la tension est palpable à plusieurs reprises.

N’hésitez pas à découvrir cette série qui est terminée en 9 tomes au Japon, c’est une lecture riche en émotion qui vous touchera assurément ! 

Rédigé par Sylvie / Mis en ligne le 6 juin 2020.